03.11.2022 | sia online | Communication SIA

La séparabilité des éléments de construction soutenue

Lors de sa dernière séance, la Commission de l’environnement, de l’aménagement du territoire et de l’énergie du Conseil national (CEATE-N) a délibéré de l’initiative parlementaire « Développer l’économie circulaire en Suisse » et décidé de maintenir son avant-projet « pour l’essentiel », selon son communiqué de presse rendu public hier mercredi. Pour la Société suisse des ingénieurs et des architectes (SIA), les choses avancent dans le bon sens.

Avec son initiative parlementaire « Développer l’économie circulaire en Suisse » et le projet débattu, la CEATE-N a fait un pas important dans le sens d’une construction respectueuse des ressources. La SIA se félicite de la direction prise, d’autant plus que la branche de la conception veut et peut apporter une contribution essentielle à la protection du climat. Chaque seconde, plus de 500 kg de déchets de construction sont produits en Suisse par la démolition de bâtiments ; le secteur de la construction est ainsi responsable de 84 pour cent des déchets en Suisse. Qui plus est, la construction de bâtiments génère près de 11 millions de tonnes d’équivalent CO2 – autant que les émissions directes de tous les chauffages fossiles en Suisse. « Sur l’ensemble du cycle de vie d’un bâtiment, trois quarts des émissions de CO2 sont générées lors de sa construction et seulement un quart durant son exploitation », explique Urs Rieder, vice-président de la SIA et président du conseil d’experts SIA Énergie. « Il est donc juste que la Commission veuille renforcer l’utilisation de matériaux de construction respectueux de l'environnement. De plus, la Commission souhaite promouvoir la séparabilité des éléments de construction, ce qui rejoint la position de la SIA. Si nous voulons que l’économie circulaire se concrétise, nous devons dès aujourd’hui concevoir les bâtiments dans l’optique d’une réutilisation future des matériaux de construction. »

En mars 2022, la SIA s’est exprimée sur le projet dans le cadre de la consultation. Elle a demandé, entre autres, la fixation de valeurs limites pour les émissions grises de gaz à effet de serre dans les nouvelles constructions et lors de rénovations d’envergure du bâti existant ; l’obligation d’établir un certificat concernant la consommation de ressources des ouvrages ; l’obligation de séparabilité des éléments de construction ; le renforcement du rôle de modèle de la Confédération en matière de construction ménageant les ressources, avec une attention particulière portée à la prolongation de la durée de vie des ouvrages. La SIA espère que les propositions émises dans sa prise de position ont été reprises et suivra de près la publication du projet ainsi que la suite des délibérations.

Merci d’adresser vos questions à :

Urs Rieder, vice-président de la SIA et président du conseil d’experts SIA Énergie
Tél. : 079 250 98 11, courriel : urs.rieder(at)hslu.ch

Carola Etter-Gick, porte-parole de la SIA
Tél. : 079 287 16 42, courriel : carola.etter(at)sia.ch

Twitter : @sia_schweiz
www.sia.ch/medias