21.05.2021 | sia online | Communication SIA

Déclaration du conseil d’experts Transformation numérique à l’issue de sa séance du 30 mars 2021.

Stratégie « Suisse numérique » : une occasion à saisir pour l’industrie de la construction !

Texte : conseil d’experts Transformation numérique

Lors de sa deuxième séance de l’année, le conseil d’experts Transformation numérique a examiné la Stratégie « Suisse numérique ». Avec cette stratégie, le Conseil fédé-ral veut montrer l’importance qu’il accorde à la numérisation, relever les défis qu’elle pose et en saisir les opportunités au profit de tous. La Stratégie « Suisse numérique » est une initiative conjointe d’autorités de tous les niveaux étatiques, de l’économie, des milieux scientifiques, de la société civile et de la politique. Elle tient lieu de stratégie faîtière pour la politique numérique de la Confédération, régit l’action de l’administration fédérale et sera complétée par des stratégies sectorielles. Le Conseil fédéral invite toutes les parties prenantes à échanger sur leurs projets de mise en œuvre de cette stratégie et sur les thèmes transversaux pertinents, ainsi qu’à exploiter les synergies éventuelles.

Parmi les neuf champs d’action que comporte la Stratégie « Suisse numérique », les deux champs « Économie » et « Données, contenus numériques et intelligence artificielle » mentionnent concrète-ment le secteur de la planification, de la construction et de l’immobilier dans leurs objectifs. L’objectif suivant relève du champ d’action « Économie » :
La cohérence des méthodes de travail numériques dans le secteur du bâtiment augmente la pro-ductivité
Le secteur de la planification, de la construction et de l’immobilier se caractérise par son hétérogénéité et la densité des interfaces entre les différents acteurs. L’utilisation efficace de méthodes de travail nu-mériques exige une continuité des processus numériques à travers toutes les branches et le secteur : du propriétaire à la construction et la production en passant par la planification, jusqu’à l’exploitation et l’utilisation, sans oublier les autorités délivrant les autorisations, le cadastre et les assurances. Les rè-glements, normes et standards doivent être actualisés et harmonisés, voire même encore être définis.
Favoriser la cohérence des processus numériques tout au long de la chaîne de création de valeur de la planification, de la construction et de l’utilisation des bâtiments permet d’assurer et d’améliorer la pro-ductivité de l’industrie suisse de la construction, tant dans l’intérêt des maîtres d’ouvrage que de la place économique dans son ensemble.

L’objectif suivant relève du champ d’action « Données, contenus numériques et intelligence artifi-cielle » :
L'accessibilité et la disponibilité des données des secteurs de la planification, de la construction et de l'immobilier sont assurées
Une grande partie de l'activité humaine se déroule dans un environnement bâti. Le processus de plani-fication, de construction et de gestion des bâtiments et des biens immobiliers se numérise de plus en plus. Le secteur de la planification, de la construction et de l'immobilier est à la fois fournisseur et con-sommateur de données et de processus dans presque tous les domaines de l'activité humaine, tant au niveau national que mondial.
Les données générées lors de la planification, de la construction et de l'utilisation des bâtiments doivent être rendues accessibles et utilisables par tous, dans la mesure du possible et du raisonnable. Une stra-tégie globale est en cours d’élaboration avec la branche. Ensuite, il s’agira de chercher des méthodes et des instruments appropriés pour la collecte, l’enregistrement et le traitement des données et, si possible, de les mettre à disposition.

Outre ces deux objectifs, 40 autres sont énoncés dans les neuf champs d’action. Pour accompagner leur mise en œuvre, la Confédération a précisé des mesures et fourni des documents de référence, ainsi qu’élaboré un plan d’action en 164 points. En ce qui concerne les deux objectifs touchant au secteur de la planification, de la construction et de l’immobilier toutefois, aucun document de référence ni aucune mesure ne sont indiqués. Des mesures concrètes sont pourtant nécessaires si la branche doit atteindre les objectifs visés par la Stratégie « Suisse numérique ». En conséquence, le conseil d’experts Transformation numérique invite toutes les associations intéressées, en concertation avec les établis-sements de formation, à lancer une initiative dans le but de soumettre rapidement un train de me-sures à la Confédération au nom de l’ensemble du secteur. Il recommande également à la SIA de po-ser les premiers jalons dans cette voie. Il est donc urgent de resserrer les liens et d’instaurer une colla-boration étroite entre les différentes parties prenantes.