18.02.2021 | sia online | Communication SIA

Conseil d’experts SIA Transformation numérique : mise au point sur la norme SIA 118

En Suisse, le secteur de la construction présente une structure diversifiée. Le bâtiment et le génie civil ainsi que le public et le privé représentent chacun une part à peu près équivalente du chiffre d’affaires du secteur. La norme SIA 118 Conditions générales pour l’exécution des travaux de construction a permis de créer une base à la fois reconnue et stable pour l’exécution des contrats de construction. De plus, les dispositions réglementaires de ce texte couvrent les réalités pratiques qui ne sont pas prises en compte dans le Code des obligations, comblant ainsi certaines lacunes.

La numérisation révolutionne le monde de la construction et fait émerger de nouvelles formes de collaboration entre ses acteurs. La modélisation virtuelle d’un projet de construction n’est pertinente que si le mandataire est impliqué dès le départ dans ce processus. Dans le secteur du bâtiment et du génie civil, la transformation numérique exige que les maîtres de l’ouvrage, les concepteurs et les entrepreneurs collaborent et ce, dès la phase d’étude des plans du modèle virtuel. Cette évolution technologique se traduira sans doute, comme dans toutes les autres branches, par une impulsion d’innovation pour l’ensemble des parties impliquées dans le processus de construction ainsi que pour les usagers des bâtiments – avec, à la clef, une amélioration considérable de la qualité, de la productivité, et une réelle valeur ajoutée.

Lors de sa réunion du 21 janvier 2021, le conseil d’experts Transformation numérique a discuté des enjeux d’une révision de la norme SIA 118. Selon lui, cette dernière représente le monde de la construction tel qu’il s’est développé au fil des années. Dans cette représentation analogique, les entreprises exécutrices n’entrent en jeu qu’après la phase d’étude, à l’issue de la procédure d’appel d’offres. Le conseil d’experts estime toutefois qu’il est trop tôt pour soumettre la norme SIA 118 à une révision complète : ce texte constitue un cadre de référence essentiel qui doit pour le moment être préservé. En effet, à l’heure actuelle, il ne serait possible d’y prendre en compte les exigences propres à la fois aux modes de travail classiques et aux nouvelles pratiques d’aujourd’hui et de demain.

Le conseil d'experts soutient néanmoins les efforts déployés par la SIA pour anticiper l’élaboration de nouveaux modèles de collaboration orientés vers l’avenir – à commencer par les règlements concernant les prestations et les honoraires (RPH) et les éléments contractuels – avec des alternatives appropriées et plus particulièrement des dispositions complémentaires à la norme SIA 118. Le conseil d'experts est convaincu qu’une démarche prospective revêt une importance capitale pour le positionnement de la SIA dans la future industrie de la construction.